Gim - Generationen im Museum

GiM-Anlass

11. September 2017, 10.00

Qu’ils sont curieux ces objets !

Musée d’Estavayer-le-Lac et ses grenouilles Estavayer-le-Lac

Générations au Musée servira de cadre pour la rencontre des équipes de l’Espace Horloger du Sentier et du Musée d’Estavayer-le-Lac et ses grenouilles. Le programme commence par l’invention d’histoires autour d’objets de la vie quotidienne il y a une centaine d’année et la collection des grenouilles. La présentation des histoires imaginées sera suivie par les explications sur l’utilité des objets et la signification de la collection des grenouilles. Les deux groupes sont constitués par les collaborateurs et les guides des deux musées. Les histoires sortant de l’imaginaire autour des objets et leur mise en contexte historique sera une belle entrée en matière pour un échange approfondi entre les deux équipes.

 

Musée d’Estavayer-le-Lac et ses grenouilles

Le Musée a été imaginé et initié par la société de développement dès 1900. 27 années de péripéties et une guerre mondiale plus tard, la commune d’Estavayer-le-Lac, devenue entre-temps propriétaire du bâtiment et des collections, inaugure officiellement le musé communal le 8 mai 1927. La plupart des collections ont été léguées aux initiateurs par des familles staviacoises ou fribourgeoises. L’originalité de ce musée réside dans le fait qu’une forme d’intimité existe entre le visiteur et les objets. Par ailleurs, le Musée présente une collection de 108 grenouilles naturalisées prenant des postures humaines. Les grenouilles évoquent avec une pointe d’humour des scènes de la vie quotidienne du 19e siècle. Cette collection émerveille par la finesse des miniatures et le sens de la caricature. 

 

Rue du Musée 13

1470 Estavayer-le-Lac

T +41 26 664 80 65

5 Geschichten
La cova

Il y a bien longtemps, Heinrich « la cova » découvrait le monde accroché à une ceinture de paysan. Heinrich voyageait beaucoup en période de fauche. Heinrich s’amusait à observer les papillons de toutes les couleurs et s’enivrait des bonnes odeurs des marguerites, de l’herbe coupée, du trèfle. De temps en temps, le paysan lui donnait de l’eau pour que la Pierre qui était son hôte, ne se dessèche pas. La saison terminée, Heinrich retrouvait sa place sur l’étagère près des faux, contre la porte en bois et s’endormait tout en rêvant à la saison suivante. Madeleine, 60 et Monika

Madeleine, 60


Le bougeoir

Il était une fois un bon bourgeois qui ronflait sereinement dans son lit à côté de sa bourgeoise. Soudain, un bruit du genre « CLAC » luit fait ouvrir les yeux. Inquiet pour ses louis d’or cachés sous son matelas (sans ressort), il se saisit de son bougeoir, allume la bougie et sort de son lit. Sa bourgeoise le retient par le bras en lui disant : « ne me laisse pas toute seule !» N’écoutant que sa peur de perdre ses louis d’or, le brave homme sort de sa chambre, descend l’escalier et se fait assommer par une poêle. Débarrassé de l’importun, le voleur monta dans la chambre, fit un grand sourire et un clin d’œil à la bourgeoise apeurée. « Rassurez-vous, je n’en veux pas à votre trésor mais seulement à vos louis d’or. » Il s’empara de la bourse dissimulée sous le matelas et s’éclipsa en s’emparant au passage du bougeoir du bourgeois. Hervé, 62 et Laurence, 51

Hervé, 62


Le chapeau de pailles

Ce matin d’été, il faisait si chaud que j’ai saisi mon chapeau de paille pour aller aux champs. Arrivée au bas du chemin, un coup de vent l’a fait s’envoler si loin que j’ai cru qu’il allait monter jusqu’aux nuages ! Heureusement le fils du voisin qui passait par là, l’a rattrapé, me l’a ramené, et m’a demandé un baiser ! Etant sous son charme, je n’ai pu lui résister et sur la pointe des pieds, je le lui ai donné, ce baiser ! Ayant remis mon chapeau de paille, il s’est penché et m’a volé un deuxième baiser ! Le dimanche suivant, à la fête du village, il me prit par la taille. Valsant et sous les nuages, il me demanda en mariage ! Angélique, 36 et Rachel, 67

Angélique, 36


La Tupperlute huppée

C’est l’oiseau sans nom, qui vient d’être nommé. Son nom latin est tuperlatis tripis hupis. Le problème des tupperlutes et qu’il y a seulement des femelles. Comment elles font pour procréer ? Elles commandent à la banque de spermes d’Amazon toutes les deux semaines des ovules fécondées. Elles peuvent choisir des œufs de plusieurs espèces : des lézards, des tortues, des saumons et même des éléphants et des araignées. Et cela fonctionne très bien. C’est la raison pour laquelle il y a toujours des tupperlutes aux rives d’Estavayer-le-Lac. Thomas, 62 et Calina, 36

Thomas, 62


 
L’histoire d’une clef…

Il était une fois, Maître Hubert à la recherche d’un trésor perdu dans une forêt féérique avec des animaux peu communs : un crocodile, des chouettes, des loups, des ours, des renards… Maître Hubert a réussi à trouver une clef lors d’une de ses expéditions dans un pays lointain. Il découvrit que la clef fut celle d’une malle du trésor perdu dans la forêt magique. Le problème est que la clef ne suffisait pas à ouvrir la malle au trésor… En effet, il fallait d’abord résoudre une énigme posée par le grand sage crocodile. Ainsi, il parcourut la forêt et arriva devant la grotte du sage : Qui est làààààà ? demanda le crocodile. C’est Hubert, humble conquérant… Je suis à la recherche du trésor caché… D’accord, répond à cette énigme et le trésor sera à toi ! : Je commence à 4 pattes, je continue sur 2 et termine sur 3, qui suis-je ?... Hubert réfléchit, réfléchit encore, et finalement s’exprima : L’homme ! Je suis un être humain ! Le crocodile déçu qu’Hubert ait trouvé la bonne réponse, dût lui laisser le trésor ! Marion, 31 et Fabienne, 47

Ingrid, 52